Juin 2019 – eNews du Cercle d’Amis d’Elisabeth Leseur

Bonjour de Pittsburgh ! Nous exprimons à nouveau notre gratitude pour le formidable soutien démontré par les messes offertes à Elisabeth le 3 mai ou aux alentours de cette date. Nous avons été informés de plusieurs messes supplémentaires après la publication de la réflexion de mai. Toutes les messes sont recensées au lien suivant. Nous souhaitons également remercier tout particulièrement Vicki Burbach, qui a présenté un bref exposé sur Elisabeth dans sa paroisse de St. Charles Borromeo à Gretna, Nebraska, suite à la messe célébrée pour Elisabeth le 3 mai. Ce week-end du 3 mai a compté le plus grand nombre de visiteurs jamais enregistré en une période de 24 heures sur ELCause.org. Et nous avons été agréablement surpris de retrouver les paroles d’Elisabeth dans la réflexion du jour du « Magnificat » du lundi 6 mai ! Tous ces « actes d’amour et paroles de vie » nous encouragent, Joe et moi, à poursuivre nos petits moyens destinés à accroître la renommée de sainteté d’Elisabeth dans le monde entier.

Joe est mon soutien primordial pour tout ce qui concerne Elisabeth, depuis que les paroles de celle-ci nous ont accompagnés en Terre Sainte en 2016. Joe prend grand soin d’ELCause.org, et est également le premier à écouter patiemment toutes mes idées sur la cause. Il y a quelques jours, il a indiqué qu’il aimerait rédiger une réflexion, que je suis très heureuse de partager aujourd’hui.

Réflexion de juin 2019 par Joe MacNeil – Aimer est tout

Lorsque Jennifer et moi recherchions une citation d’Elisabeth Leseur à imprimer sur la première carte de prière que nous souhaitions créer, nous avons choisi les mots suivants:

Penser est beau,

Prier est mieux,

Aimer est tout.

Cela reste ma citation préférée d’Elisabeth. Mais en y réfléchissant au cours des dernières années, je me suis rendu compte que, sous sa brièveté semblable à celle du haïku, elle représente le développement spirituel d’Elisabeth, dans toute sa beauté et sa complexité.

D’après ce que nous savons, Elisabeth a grandi dans une famille catholique typique. Même ses premiers écrits expriment une profondeur spirituelle bien au-delà de son âge. Mais, soudain enfermée dans un foyer et une communauté intellectuelle activement hostiles à l’Eglise, même la foi d’Elisabeth a faibli. Dépourvue de soutien, elle a dérivé. Félix, sachant que sa femme était extrêmement intelligente, a sans relâche fait appel à cette intelligence alors qu’il cherchait à « libérer » Elisabeth de la foi.

Penser est beau
Cependant en fin de compte, c’est grâce a sa rigueur intellectuelle que sa foi renaît. Comme Elisabeth l’a écrit dans l’introduction de son deuxième journal, « l’action lente et silencieuse de la Providence en moi et pour moi ; cette œuvre admirable de la conversion intérieure, […] parfois au moyen de ce qui aurait dû m’enlever toute foi religieuse » (Journal et Pensées de Chaque Jour)
Je déplore le fait qu’elle n’ait jamais développé ce point, alors que les forces « logiques » de la société moderne qui cherchent à nous éloigner de Dieu semblent plus puissantes que jamais. Malgré cela, le fait que Dieu ait ré-ouvert le cœur d’Elisabeth à la grâce a travers ses lectures et ses recherches, me donne, et j’imagine donne à tous ceux qui ont jamais été touchés par les écrits d’Elisabeth, la force de persévérer pour partager son message. Les mots sont importants.

Prier est mieux
Une fois que l’on a accueilli Dieu dans son cœur, la force de Sa grâce s’enracine et mène à des lieux où l’intelligence seule ne peut vous conduire. Elisabeth se rappelle une merveilleuse après-midi à la Basilique Saint-Pierre à Rome en avril 1903 :
« Ces instants-là ont été pleinement, surnaturellement heureux. J’ai senti vivre en moi, présent et m’apportant un amour ineffable, le Christ béni, Dieu même ; cette âme incomparable a parlé à la mienne, et toute la tendresse infinie du Sauveur a passé un instant en moi. Jamais cette trace divine ne s’effacera. Le Christ triomphant, le Verbe Eternel, Celui qui, homme, a souffert et aimé, le Dieu Un et Vivant, a pris possession de mon âme pour l’éternité en cette minute ineffaçable. » (Journal et Pensées de Chaque Jour)
Ainsi fortifiée, elle a consacré toute sa vie à Dieu, acceptant de plein gré les défis, les épreuves et les luttes d’une vie passée à discerner les appels de la Providence.

Aimer est tout
S’en remettre totalement à la volonté de Dieu est un moment de foi extraordinaire auquel la plupart d’entre nous aspirent, et pourtant ne l’atteindront jamais complètement. Mais pour Elisabeth, l’acte de soumission était le prélude à un saut encore plus grand : l’abandon. Elisabeth a écrit,  « Et hier matin, j’ai communié dans la même paix et le même abandon à Dieu. J’ai senti vraiment vivre en moi le Christ Jésus. » (Journal et Pensées de Chaque Jour)
Alors que les deux termes renoncement et abandon sont étroitement liés dans ce contexte spirituel, le renoncement implique une acceptation passive, plus calme, tandis que l’abandon évoque un engagement et une participation sans réserve. Il semble donc révélateur que dans ses écrits Journal et pensées de chaque jour, Elisabeth n’utilise « renoncement » que 19 fois, tandis qu’ « abandon » est employé 30 fois afin d’exprimer son engagement empressé et total à la volonté de Dieu.

Afin de ne pas perdre espoir au cours de notre propre voyage, je conclurai en notant que dans tous les écrits d’Elisabeth, les termes de renoncement et d’abandon sont beaucoup plus fréquents  au cours des trois dernières années de sa vie. Son parcours de foi, de l’intelligence à l’acceptation dans la prière jusqu’à l’abandon total, si magnifiquement décrit dans ses œuvres, aide continuellement à éclairer la voie qu’il nous est demandé de suivre.
——————————
Joe MacNeil est professeur de chimie à l’Université de Chatham, trésorier du Cercle d’Amis d’Elisabeth Leseur et époux de Jennifer.
——————————

Requêtes de prières

Nous continuons de recevoir des demandes de prière et mettons régulièrement à jour la page des prières. Si vous souhaitez ajouter des requêtes à cette liste, veuillez nous contacter à elcause.org@gmail.com

Avec gratitudes et prières,
Jennifer et Joe